Tuerie !

Rolly Mercia retourne encore en prison, comme Mbola Rajaonah et Lola Rasoamaharo. Ces trois personnes ne sont plus en bonne santé et leurs cas nécessitent des soins intensifs. La plupart ont déjà purgé leurs peines, mais la Justice essaie toujours de les retenir coûte que coûte. Mais pourquoi un tel agissement de leur part ? De quoi a-t-on peur de ces gens ?

Inopportunité !

Les objectifs du Sommet des gouvernements à Dubaï sont encore loin de se réaliser à Madagascar, pays pauvre et endetté, dont le dirigeant lui-même n’est pas élu dans les normes démocratiques, étant également français. Si tous les pays représentés à ce Sommet partent du même pied d’égalité, l’élu du Peuple, citoyen français pourrait être à sa place…

Déshonneur !

L’élu du Peuple, citoyen français rencontre « ses » homologues sans honte et sans vergogne, comme si c’était dans les normes démocratiques. La crapulerie est maintenant instituée dans la gouvernance à Madagascar, où rien n’est dans les règles constitutionnelles. Et notre homme se présente au monde entier, fier et heureux d’être parmi les élus démocratiques. Mais, l’univers connaît et la sagesse est de rester tranquille, sans bruit mais en chuchotements.

Pour la postérité !

L’élu du Peuple, citoyen français érige une statue à Imerintsiatosika pour que l’Histoire de Madagascar retienne son existence. Il a laissé tous ses projets de développement pour un bloc de ciment, inutile et futile. Nos enfants verront plus tard les conséquences d’une des réalisations effectuées par un français durant cette République, riche en bêtises et qui a fait pleurer le Peuple.

Malédiction !

Madagascar est devenu un pays frappé par la malédiction. D’après les traditions, les sages confirment que les maux viennent du mauvais choix du dirigeant qui est un sortilège. « Un étranger n’a pas le droit absolu sur notre Peuple, béni des Dieux » affirment-ils.

Danger !

Les secteurs de développement sont en danger. Les écoles n’ont plus de bancs en ce moment. Depuis combien de temps ? Incroyable ! La première responsable de l’Education, bras droit de l’élu du Peuple, citoyen français n’a jamais évoqué ce problème de bancs scolaires, même durant les propagandes présidentielles.

Agonie !

Les anciens partis politiques sont à l’agonie ou ont disparus complètement. Nous voulons parler des PSD, AKFM, AREMA, MFM, MONIMA, VONJY IRAY TSY MIVAKY. Ils ont fait l’histoire politique du pays depuis la première République, et même avant l’Indépendance en 1960.

Rien !

Le pouvoir de l’élu du Peuple, citoyen français n’est qu’au stade de discours et de promesses habituel. Point de nouveautés et au contraire d’une attente au réel développement, c’est le chaos. En fait, il fallait s’attendre à cette situation au lendemain de la présentation du gouvernement où, rien n’a changé.