Bravo !

Le candidat à sa propre succession remporte le scrutin des élections présidentielles au premier tour. C’est rare de trouver des résultats pareils dans un pays démocratique, d’habitude, il y a souvent un second tour. Mais le candidat a fait un exploit dans cette compétition, avec plus de 58% des voix. Bravo ! Pour cette édition du novembre 2023, c’est toute une histoire. D’abord, le candidat à sa propre élection est de nationalité française depuis 2014. Pour les élections de 2018, personne n’a parlé de son cas, mais pour 2023, la vérité se déballe au grand soleil. Mais il veut être élu au premier tour. Il a réussi !

Il paraît que tout est à ses pieds, la Haute Cour Constitutionnelle, la Justice, la Commission électorale nationale et indépendante, le Sénat, le Gouvernement et l’Armée. Il a un ami, un grand financier qui tient en main presque toute l’économie malgache et il commande la Justice. C’est un multimilliardaire. Ils étaient treize à concourir à la tête de la magistrature. Onze candidats se sont constitués en un Collectif pour que ce vainqueur soit disqualifié. Impossible ! Il est fort comme un lion. La Haute Cour Constitutionnelle sort des textes bidons pour le sauver de sa nationalité. De son côté, la Communauté Internationale le cautionne, sous les ordres du Président fiançais, car c’est toujours la France qui maintient l’assujettissement à Madagascar, une ancienne colonie.

Ce candidat victorieux, c’est Vazaha. En tout et pour tout, il n’a rien fait de bon pour le pays le plus pauvre et le plus endetté du monde. Mais il est élu, avec les contestations du Collectif des candidats, qu’importe ! La HCC l’a annoncé ce jour sa victoire. Que dira le monde ? Votre président nouvellement élu est-il ce DJ qui a fait un coup d’Etat en 2009 ? Mais oui ! Tristement célèbre personnalité. Que voulez-vous ? Il est élu ! Bravo ! On trinque ? Non Merci…

Vous aimerez aussi