Inopportunité !

Les objectifs du Sommet des gouvernements à Dubaï sont encore loin de se réaliser à Madagascar, pays pauvre et endetté, dont le dirigeant lui-même n’est pas élu dans les normes démocratiques, étant également français. Si tous les pays représentés à ce Sommet partent du même pied d’égalité, l’élu du Peuple, citoyen français pourrait être à sa place. À titre d’exemple, un pauvre malagasy ne pourrait jamais s’aligner avec un saoudien pour appliquer l’Intelligence artificielle. Et à analyser les objectifs finaux du Sommet, ne rêvez pas. Dubaï fut, encore une fois,  un voyage touristique comme la COP 28.

Les 110 membres de la délégation ne partent en voyage que pour faire le retour. Cette conception de Montaigne est à méditer. Les acquis de la COP 28 ne sont pas encore déballés, et voilà que le Sommet des Gouvernements remplit les valises. Le pays subit toujours les conséquences du Changement climatique avec les inondations éternelles, et aucunes réalisations ! Les canaux sont bouchés et la population affamée, n’arrive pas à sortir des eaux sales. C’est la gouvernance ! En réalité, ce sont les entreprises commerciales des étrangers comme les français et les Karana qui ont bénéficié des résolutions du Sommet. La partie malgache n’est pas ou peu concernée des thèmes avancés durant ces assises.

En fait, c’est un Sommet à l’avantage des arabes et de ses partenaires. L’Europe et les financiers traditionnels sont là car ils en profitent des acquis pour mieux agir ailleurs. Le pétrole possède encore ses forces financières avant de sombrer pour les énergies durables. Cette matière première n’est pas encore exploitée à Madagascar et voilà qu’on avance dans d’autres choses plus complexes dont les avantages ne favoriseraient jamais le développement de l’économie malgache.

Un voyage d’inopportunité ! C’est tout ce qu’on peut dire de ce Sommet. Il faudrait avant tout nettoyer le climat politique avant de tout offrir aux arabes et les avantages aux Karana et aux français. Madagascar n’appartient plus aux Malagasy !

Vous aimerez aussi