Légèreté !

Les infrastructures « manarapenitra » se fissurent petit à petit. La presse s’amuse à relater l’état des lieux. Les écoles et les bâtiments publics se font à la hâte et sans études préalables pour « grignoter » les budgets. Prévues pour être durables, non ! Les réalisations, mal construites, s’exposent au grand jour. L’argent est mal géré à partir de la source qu’est le Ministère des Finances jusqu’aux constructeurs, plusieurs fois non-payés. Le pont de Manakarabe, inauguré en grande pompe par le Grand dirigeant, n’est que provisoire, un pont « Bailey ». Et maintenant, on va construire une autoroute, la première du genre à Madagascar. Il reste à savoir, si ce n’est qu’un discours en l’air ou du sérieux. En tout cas, le lancement sera une grande cérémonie pleine de promesses propagandistes.

En tout cas, rien n’est fait dans les promesses, mais l’argent a disparu. La sagesse est de ne pas promettre quand on est incapable au niveau de la gouvernance. Dans la logique, tout se prépare au préalable avec des plans et des programmes d’exécution surs et adéquats. En ce moment, tout est en l’air. Une ambiance de légèreté règne au niveau du Grand dirigeant, absorbé par les problèmes de mauvaise gouvernance, l’incapacité du Gouvernement, la corruption et les divers problèmes de trafics d’or et de bois précieuses, et les détournements de fonds publics, les dettes…

Le budget 2023 est consacré aux prochaines élections présidentielles, dont le Grand dirigeant serait candidat, apparemment. Mais, tout peut virer à un désistement, on ne sait jamais, vu les problèmes qui pèsent en ce moment. Qui veut diriger un pays pauvre et endetté ? Qui veut prendre en main l’avenir d’un Etat classé dernier des derniers ? Il y en a qui veulent redresser le pays. Mais, c’est difficile pour le moment de savoir qui possède un programme cohérent de remise en état d’un pays en désastre, d’une population affamée ? Qui est le premier responsable de tout cela ? Suivez mon regard…

Vous aimerez aussi