Menaces !

Vazaha réplique par des menaces face au mouvement du Collectif des candidats pour les élections présidentielles. Il confirme sa nationalité Malagasy. C’était hier à son fief à Ankorondrano. Vazaha a le droit de tenir des réunions avec des membres du gouvernement et une pléiade de vendus comme d’habitude. Mais le Collectif n’a pas droit à la Place du 13 Mai.

À quoi riment ces menaces face à la population ? Au contraire, ça va aggraver la situation politique. Un « colon » n’a plus sa place au pays dont les actes de barbarie ne sont plus à démontrer.

Pourquoi Vazaha ne s’est pas présenté à la convocation du FFKM ? Car il a honte de rencontrer ses adversaires face à face puis d’écouter les religieux, ayant effectué une visite pontificale récemment. Mais, ça ne va pas changer les objectifs du Collectif des candidats pour leur lutte commune.

Il n’y aura pas d’entente possible avec Vazaha. Souvenez-vous des réunions interminables sur la concertation nationale sous le régime de Rajaonarimampianina. Échec ! Les tentatives de réconciliation avec Ravalomanana: Échec ! Bref, c’est un étranger intraitable qui a entraîné le pays dans une pauvreté extrême avec des dettes énormes et une population minée par la faim et la maladie.

Les menaces perpétrées par Vazaha sont en accord avec le gouvernement collégial et les forces de l’ordre. Les sous viennent de Crésus évidemment. Mais tout ça n’est rien quand le Peuple réclame la Démocratie et les Droits humains dans le respect de la Constitution.

La HCC, sous les ordres de Vazaha, doit changer.

Tenez, Andriamilerovason Gérard fait appel à l’Ambassadeur de France de rappeler à l’ordre leur citoyen. Il a raison car les Malagasy sont menacés de mort…

Vous aimerez aussi